Informations sur la mission

Date :
Du 22 décembre 2013 au 16 janvier 2014
Lieu :
Togo
Le podiatre en mission :
Dre Sandrine Therrien, podiatre

Voir la galerie photo

Rapport de mission

es objectifs en venant au Togo étaient d’aider à la clinique du Dr Kpini en apportant de l’aide sous forme de matériel médical mais aussi en apportant des notions de ma spécialité de podiatrie/orthopédie tout en aidant la population locale en soins divers de manière gratuite ou à faible coût.

Tout d’abord, je dois avouer que c’est ma première expérience au Togo mais aussi en Afrique et j’ai dû prendre le temps de m’adapter au milieu et connaitre la façon de faire certaines choses en Afrique. Après un moment d’adaptation, j’ai commencé mes projets.

À la clinique du Dr Kpini, j’ai fait des consultations générales ainsi que la visite des patients hospitalisés où j’ai pu prodiguer des soins sans que les patients aient à payer tous les pansements et médicaments. Tout ce dont je disposais je pouvais donc le donner au patient. Les consultations générales étaient de toute sorte, par exemple pour l’hypertension, le paludisme, le parkinson,les ulcères d’estomac, hernies inguinales, faiblesse sexuelle, AVC, infection sexuellement transmises, etc.

J’ai aussi fait deux cliniques de pieds complètement gratuites; une au CMS Adeta puis l’autre à la clinique du Dr Kpini. J’ai fait les soins de plaie, lié à des ulcères de Buruli, vers de Guinée, diabète. J’ai vu des douleurs de genoux et de chevilles dues à l’arthrose, aux pieds plats ; j’ai donc pu faire des bandages de soutien, des injections de corticostéroïdes, des pads longitudinaux dans l’arche pour soutenir les pieds plats. J’ai aussi vu des problèmes de neuropathie périphérique, des déviations de genoux (genou varum) lié à des problèmes de plaque de croissance et de déficience vitaminique. Il y a aussi eu des cas de différence de longueur de membre inférieur.

J’ai aussi aidé au bloc opératoire pour de la chirurgie générale mais aussi j’ai pu faire des procédures de ma spécialité. Nous avons fait une fixation externe pour une fracture ouverte du tibia ; nous avons fait une greffe de peau ; des manipulations sous anesthésie générale pour un problème congénital de patella alta. Sinon, nous avons fait un cas de césarienne, des hernies inguinales et inguino-scrotales, une excision de masse de tissu mou dans le cou d’un enfant et autres cas divers.

Au CMS JehovahJire, j’ai donné des cours aux apprenants infirmiers sur le soin des plaies, les points de suture et la nutrition.

En dehors du milieu clinique, j’ai organisé une journée de sensibilisation sur la sexualité et les infections transmises sexuellement ainsi qu’un dépistage VIH/SIDA. Au village d’Atime, 82 patients ont été dépisté dont seulement un cas de positif. Les 18 tests restants ont été faits auprès du personnel de la clinique Jehovah-Jire. Après discussions avec le responsable du laboratoire ainsi que le psychologue, il semble que les cas de VIH sont à la baisse.

De plus, j’ai été dans une école primaire au village de Konda pour sensibiliser les enfants sur la conservation/contamination de l’eau et la gestion des déchets. La même sensibilisation mais plus poussée a été faite au CEG Tsiko.

Pour encore mieux comprendre la structure médicale du Togo, j’ai aussi eu la chance de visiter l’hôpital des Allemands à Agou ainsi que l’hôpital des américains à Tsiko. Même si je n’ai pas pu rien faire pour aider ces établissements, comprendre la manière dont ces hôpitaux ont été structurés pourrait m’aider pour éventuellement faire un autre stage de volontariat.

Pour terminer, je voudrais remercier tous ceux qui ont rendu mon stage possible et qui m’ont aidé et accueillie ; je vais commencer par la famille où j’habitais qui a pris soin de moi comme si j’étais un membre à part entière de leur propre famille, puis je voudrais dire un grand merci au Dr Kpini et au personnel de sa clinique qui m’ont appuyés et facilités la tâche avec chacun de mes projets. Je voudrais aussi souligner l’importance de M. Alouka et de son organisme JVE dans la concrétisation de mon stage. De plus, je voudrais noter le travail du personnel du CMS Adeta pour leur collaboration. Puis finalement, je dois dire un grand merci à la communauté d Adeta et les environs pour leur accueil et leur appui.