Informations sur la mission

Date :
du 10 août au 18 septembre 2013
Lieu :
Yaoundé, Bandjun, Bafoussam, Douala – Cameroun
Participants bénévoles :
Marie-Maxime Bussières, étudiante de 3e année au DPM
Angelo Macaluso, étudiant de 4e année au DPM
Abraham Massicotte, étudiant de 4e année au DPM
Stéphanie Bélanger, étudiant de 4e année au DPM
Yoan Blondeau, étudiant de 4e année au DPM
Le podiatre en mission :
Marie-Christine Torchon, DPM, vice-présidente de Podiatres sans frontières et responsable du projet

Voir la galerie photo

Rapport de mission

Dans le cadre de cette mission, cinq étudiants et une podiatre ont quitté le Canada le 11 août 2013 en direction de Yaoundé, la capitale du Cameroun.

La première journée a été consacrée à des rencontres et à de la formation à l’Université des Montagnes dans la région de Baganté dans l’ouest du Cameroun où nous avions accès aux tests de laboratoires, aux radiographies et à une pharmacie. Après la première journée de soins dans cet établissement, le bouche à oreille a fait son effet et le nombre de patients se présentant à l’hôpital est monté en flèche.

Il y a même eu une journée où 100 patients ont pu bénéficier de soins gratuits lors d’une journée grand public à l’école CFA à Djebem.Des soins ont même été donnés dans une salle de village en brousse : le centre de recherche de formation et d’application des soins naturels et conventionnels chez Ta waffo Yaouvop à Famleng.

Le diagramme suivant illustre la gamme de soins prodigués:
Diagramme - Cameroun

En effet, lors de cette mission humanitaire, nous avons observé énormément d’insuffisance veineuse, un grand nombre d’infections fongiques, de l’arthrose, de l’arthrite rhumatoïde, des insuffisances veineuses secondaires à l’insuffisance rénale, des crises de goutte, des abcès, des coupures suite à un coup de machette, des filarioses, des ulcères neuropathiques/artériels/veineux, des plaies traumatiques, etc.

Tout au long du séjour au Cameroun, pendant les journées de soins ainsi que pendant les journées passées en compagnie de notre famille d’accueil, nous avons découvert une culture riche, un peuple sain, attachant et reconnaissant. Au total, 285 patients ont été rencontrés.